« C’est à croire qu’ils veulent voir le moins de monde possible » – Michel Arsenault, président de la FTQ

Tournée bidon de Finance Canada sur les régimes de retraite

Québec, lundi 26 avril 2010 – « Attendre le vendredi pour convoquer sans préavis les différents intervenants à une soi-disant assemblée de consultation le lundi sur les régimes de retraite, c’est le dernier truc qu’a trouvé Finance Canada pour avoir le moins de contestation possible à l’occasion d’une soi-disant tournée de consultation dans différentes villes canadiennes dont Québec ce soir à 19 h au Hilton Québec.

« Et notre représentant, Claude Maltais, n’aura que trois minutes pour traiter de ce sujet d’importance capitale pour nos membres », a déploré Michel Arsenault, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

Pour des pensions publiques élargies et non dépendantes des marchés

La FTQ mène actuellement une campagne pour l’élargissement des pensions publiques et la réduction de la dépendance des régimes de retraite à l’égard des marchés financiers pour ce qui est d’assurer la sécurité économique des travailleurs et des travailleuses au moment de la retraite.

Pour la FTQ, les gouvernements du Québec et du Canada doivent :

Doubler les prestations du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec de façon graduelle et prévoir une extension de la couverture de ces régimes à des revenus plus élevés.

Majorer sur-le-champ les prestations de la Sécurité de la vieillesse pour toutes les personnes retraitées.

Créer un fonds d’assurances sur les retraites après avoir amélioré les règles de financement et de surveillance des régimes de retraite et augmenter la priorité des créances de retraite en cas de faillite. Il faut s’assurer que les pensions des régimes de retraite à prestations déterminées des travailleurs et des travailleuses ne soient pas compromises quand les employeurs font faillite ou que des bulles spéculatives crèvent.

De plus, la FTQ propose de hausser de 15 % le Supplément de revenu garanti s’ajoutant aux prestations de la Sécurité de la vieillesse pour hisser sur-le-champ toutes les personnes âgées au-dessus du seuil de la pauvreté.

Mettre les revenus des aînés à l’abri

« Les personnes âgées et les retraités sont ceux qui ont le plus souffert de la récente crise financière et économique engendrée par des manigances et une bulle spéculative concoctée par des banquiers et des financiers. Au moment où les employeurs poussent très fort pour soumettre les régimes de retraite aux aléas du marché, nous devons agir rapidement pour mettre les revenus de nos aînés à l’abri des fluctuations financières », a conclu le président de la FTQ.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

-30-

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809