Après un an de lock-out, victoire syndicale à l'ex-Banque Nationale de Fermont, maintenant propriété d'une Caisse d'économie Desjardins

Montréal, le 17 juin 2004 – Le travail reprendra lundi (le 21 juin) à l’ex-succursale de la Banque Nationale dans la ville minière de Fermont, sur la Côte-Nord, où six employées membres du Syndicat des Métallos (FTQ) avaient été mises en lock-out il y a un an, le 16 juin 2003.

Un règlement a finalement été conclu avec le syndicat après la vente de cette succursale de la banque à la Caisse d’économie Desjardins des travailleurs unis, une institution financière coopérative propriété de ses membres, en grande majorité des syndiqués de la FTQ. « Le contrat de travail négocié est un bon contrat équivalent à celui qui est en vigueur dans les caisses d’économie syndiquées », indique M. Réjean Bellemare, représentant de la FTQ et président du conseil d’administration de la Caisse d’économie Desjardins des travailleurs unis.

Sous le nom de Centre de services des travailleurs de Fermont, le nouveau point de service de la Caisse d’économie desservira principalement les quelque 1 600 syndiqués de la compagnie minière Québec Cartier, membres du Syndicat des Métallos (FTQ), ainsi que leurs familles.

La Caisse d’économie Desjardins des travailleurs unis a son siège social au Complexe FTQ à Montréal. Elle est implantée dans une vingtaine de milieux de travail où sont présents des syndicats de la FTQ, dans les régions de Montréal et de l’Outaouais. Son actif atteint 160 millions de dollars et elle compte plus de 13 500 sociétaires. Elle fait partie du Mouvement des caisses populaires et d’économie Desjardins.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca