Appui aux grévistes de la scierie Max Meilleur de Ferme-Neuve – « La compagnie devrait retourner à la table de négociation au lieu d'attaquer les dirigeants du syndicat » – Henri Massé, président de la FTQ

Ferme-Neuve, mercredi le 5 avril 2006 – Plus de 150 manifestants ont participé, cet après-midi, à la grande marche d’appui aux grévistes de la scierie Max Meilleur de Ferme-Neuve. « Les gens sont venus pour manifester leur soutien aux travailleurs mais aussi, pour renouveler leur appui à la grève qui n’est due qu’à l’attitude intransigeante des représentants patronaux », a déclaré Dany Vaudry, président de l’unité de la section locale 2995, du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ).

En grève depuis le 20 février dernier, les 140 grévistes ont pu entendre le président de la FTQ, Henri Massé et le vice-président exécutif du SCEP, Clément L’Heureux, leur manifester leur entier soutien dans ce conflit. « Ce n’est pas vrai qu’un employeur, au nom de la crise dans le secteur forestier, va pouvoir en profiter pour casser nos syndicats », a averti M. Massé. « Depuis le début du conflit, les dirigeants syndicaux ont manifesté leur ouverture et leur désir de régler ce dossier à la table de négociation mais l’employeur refuse de poursuivre les discussions », a dénoncé M. Massé.

Au cœur du conflit, les relations de travail extrêmement difficiles depuis qu’une nouvelle direction est entrée en fonction au sein de l’usine. Depuis ce temps, la compagnie n’a pas cessé de mettre en place des mesures d’intimidation à l’endroit des dirigeants syndicaux allant même jusqu’à congédier le président de la section locale, congédiement qui est présentement contesté par le syndicat. Et malheureusement, la négociation de la convention collective ne s’est pas déroulée dans un meilleur climat alors que l’employeur s’est amené à la table avec des demandes de concessions majeures dans les conditions de travail. Au nombre des points en litige mentionnons que ceux identifiés par un astérisque concernent des demandes de concessions de la part de l’employeur : (*) Horaire de travail, (*) Ancienneté, (*) Vacances, (*) Sous-traitance, (*) Classification d’emploi, Régime de retraite, Assurance.

« Nous sommes ici, aujourd’hui, pour dire aux travailleurs de la scierie Max Meilleur qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils peuvent compter sur la solidarité de l’ensemble des membres de notre syndicat au Québec et au Canada », a tenu à souligner Clément L’Heureux. « Tout ce que l’employeur tente de faire, c’est de profiter des difficultés dans le secteur forestier pour couper dans les conditions de travail en ne suivant pas le règlement modèle que nous avons pourtant négocié ailleurs dans l’industrie des scieries. Et ça, nous ne les laisserons pas faire », a déclaré M. L’Heureux.

Le SCEP représente près de 160 000 à travers le Canada et est affilié à la FTQ, la plus grande centrale syndicale du Québec qui compte plus de 500 000 membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Cauchy
  • lcauchy@ftq.qc.ca