Vidéotron - Grande manif de solidarité tandis que les négos se poursuivent

Bravant la pluie et le froid, près de 10 000 personnes – selon l’évaluation de la police – sont descendues dans la rue, le 26 octobre à Montréal, pour appuyer les 2 200 membres du SCFP en lock-out chez Vidéotron depuis le 8 mai dernier.

Venus des quatre coins du Québec et de tous les syndicats de la FTQ, les manifestants partis du Parc Lafontaine ont défilé dans les rues du centre-ville jusqu’aux bureaux de la Caisse de dépôt, actionnaire de Vidéotron. «C’est ensemble que nous allons gagner cette lutte qui concerne tous les travailleurs et toutes les travailleuses du Québec», leur a dit le président de la FTQ, Henri Massé.

Au moment d’aller sous presse (Monde ouvrier numéro 50/ novembre-décembre 2002), les négociations se poursuivaient intensivement entre les parties. Elles ont repris le 16 octobre à la suite de l’intervention du premier ministre du Québec, Bernard Landry, et de la mise en place, par Québecor, d’une nouvelle équipe de négociation patronale dont le porte-parole principal est l’ancien premier ministre Lucien Bouchard.

Du côté syndical, l’équipe de négociations est dirigée par le confrère Pierre Dupuis, directeur québécois du SCFP, qui peut aussi compter sur le soutien du président de la FTQ. Lors de la reprise des discussions, le SCFP a fait savoir qu’il faisait montre d’un «optimisme prudent» et que les deux parties ne pouvaient se permettre un nouvel échec.

Des appuis financiers substantiels
Entre-temps, les lock-outés de Vidéotron ont reçu de nombreux appuis financiers des syndicats de la FTQ.
Mentionnons notamment un prêt sans intérêt de 2 millions de dollars du Syndicat des Métallos et des sommes substantielles du SCEP, des TCA, du STTP et de bien autres. Pour leur part, plus de 15 000 salariés d’Hydro-Québec, membres du SCFP, donnent chaque semaine près de 31 000 $ aux lock-outés, soit un don de deux dollars par membre par semaine. Il faut souligner également la contribution de 25 000 $ de la section locale 234-T du SITBCTM chez Imperial Tobacco.