« Une victoire pour tout le monde syndical. » — Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ

Walmart : la Cour suprême tranche

Illustration : Éric Godin

Illustration : Éric Godin

Montréal, le 27 juin 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue la ténacité du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) qui vient de gagner sa cause qui l’opposait depuis neuf ans au géant Walmart, dans le litige concernant les 190 salariés congédiés par la multinationale, à la suite de leur accréditation syndicale.

«C’est vraiment une victoire pour tout le monde syndical, ici comme ailleurs, explique le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux, et cela donne un coup de semonce aux multinationales de ce monde qui voudraient fouler aux pieds les droits du travail et au premier chef, le droit à la syndicalisation. Comme le dit si bien le proverbe, tout vient à point à qui sait attendre. Le message de la Cour suprême doit être entendu et les employeurs doivent comprendre qu’on ne peut impunément invoquer de fausses excuses pour sévir contre des employés et employées qui n’ont fait qu’exercer un droit démocratique fondamental. Je salue le courage et la détermination des 190 membres des TUAC de Jonquière.»

La directrice québécoise des TUAC, Anouk Collet, n’en est pas moins fière : «Ces hommes et ces femmes se sont tenus debout devant Walmart pendant près de dix ans. Leur victoire est historique et ils représentent désormais une grande source d’inspiration pour ceux et celles qui font face à l’intransigeance de leurs patrons. On sait maintenant que le courage, la détermination et la persévérance donnent des résultats, même inattendus!»

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.