Une vaste campagne FTQ « Non ! aux ateliers de misère »

Accueil

Au Québec, une multitude d’employeurs, tant du secteur public que privé, fournissent des uniformes ou autres vêtements de travail à leur personnel. Les raisons qui expliquent l’achat de ces vêtements sont souvent liées au vêtement lui-même (coût, esthétique, sécurité, entretien, durabilité, etc.) mais rarement à leur origine ou aux conditions dans lesquelles ils sont fabriqués.

Si nous savions que l’uniforme que nous portons a été fabriqué dans un atelier de misère, dans des conditions épouvantables d’exploitation pour les femmes, les hommes et aussi les enfants, où les salaires sont ridicules (quelques cents l’heure), l’environnement de travail dangereux et où le droit de se syndiquer n’existe pas ou est réprimé férocement, serions-nous aussi à l’aise dans nos beaux uniformes ?

Ce sont là quelques-unes des nombreuses questions pour lesquelles la FTQ et ses syndicats affiliés se sont très activement engagés dans la lutte contre les ateliers de misère du Québec et d’ailleurs. Une lutte qui doit s’engager avec l’indispensable participation des travailleuses et travailleurs québécois que nous représentons pour tenter d’améliorer, à moyen terme, les conditions de travail déplorables des ateliers de misère.

Coalition
De son côté, la Coalition québécoise de lutte contre les ateliers de misère, initiée par la FTQ, vient de s’installer au 2e étage de la tour FTQ, dans les locaux du CISO (Centre international de solidarité ouvrière). Cette coalition a comme mission de coordonner, d’informer et d’appuyer les organismes membres dans l’application de leur plan d’action respectif.

D’autres informations suivront concernant le plan d’action de la FTQ et de la Coalition et sur le rôle important que vous pouvez y jouer. Des milliers de travailleurs et de travailleuses comptent sur nous ! En attendant, vous pouvez communiquer avec Gilles Paquette, conseiller régional de la FTQ, gpaquette@ftq.qc.ca« >gpaquette@ftq.qc.ca ou (514) 383-8043.