Une centaine de personnes participent à la Journée de réflexion de la FTQ sur l’intégration au travail des personnes immigrantes

Les participants à la journée de réflexion de la FTQ sur l'intégration au travail des personnes immigrantes

Les participants à la journée de réflexion de la FTQ sur l'intégration au travail des personnes immigrantes

C’est sous le thème « La diversité fait notre force » que s’est déroulée cette journée de réflexion qui a attiré une centaine de militants et de militantes. La journée a été présidée par le secrétaire général, René Roy, et animée par Louise Mercier et Lina Aristeo, vice-présidentes de la FTQ. Les participants ont entre autres réclamé une plus grande accessibilité aux cours de français pour les nouveaux arrivants.

Tous reconnaissent que la connaissance du français demeure le facteur clé pour s’intégrer à la vie de la société québécoise. Les travaux de la journée ont aussi porté sur l’intégration des personnes immigrantes dans la structure syndicale, ce qui suppose des démarches de solidarité telle la prise en charge de l’adhésion de ces nouveaux membres.

Notre conseiller à la solidarité internationale, André Leclerc, a présenté aux participants le confrère Porferio Rivas Moreno, leader du syndicat des postes en Colombie, arrivé au Québec la veille comme réfugié.

Ce syndicaliste a lutté contre la privatisation des postes ce qui lui a valu, à lui et à sa famille, d’être menacés de mort par des groupes paramilitaires. Il a dû quitter son pays après avoir vécu pendant des mois dans une quasi-clandestinité avec sa famille. Porferio et sa famille sont parrainés par la FTQ et ses syndicats affiliés.

Enfin, c’est en soulignant le travail des membres des comités des personnes immigrantes de la FTQ et en assurant à tous le soutien de leur centrale que René Roy a mis fin aux travaux de cette journée de réflexion.