« Une bonne nouvelle pour la population de la Côte-Nord, du Québec et pour notre économie » – Michel Arsenault, président de la FTQ

La FTQ réagit au coup d’envoi du projet du complexe hydroélectrique de la Romaine

Montréal, le mercredi 13 mai 2009 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), réagit avec beaucoup de satisfaction au lancement des travaux de construction du projet hydroélectrique de la Romaine. « Ce projet de 6,5 milliards de dollars ne peut que profiter à l’ensemble du Québec ainsi qu’aux hommes et aux femmes de la Côte-Nord dont l’économie a un urgent besoin d’un coup de fouet. Ce qui est particulièrement satisfaisant pour la FTQ, c’est que le gouvernement entend réaliser ce projet avec le consensus des différents intervenants de la région », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

Des emplois de qualité pour tous

En cette période de crise économique, il est important de préciser que des milliers de travailleurs et de travailleuses vont bénéficier de ce projet. Ainsi, les retombées économiques pour la région de la Côte-Nord sont estimées à 1,3 milliard de dollars et à 3,5 milliards de dollars pour l’ensemble du Québec. « Dans le contexte actuel, nous ne pouvons négliger l’impact de ce projet pour notre économie, d’autant plus qu’il s’agit d’emplois bien rémunérés, de salaires qui seront investis pour l’achat de biens et services. Nous tenons également à souligner l’engagement du gouvernement d’investir dans des projets récréotouristiques, sociaux et culturels et de développer des programmes de formation destinés aux communautés autochtones de la région », a ajouté Michel Arsenault.

Un appel au gros bon sens

Tout en respectant les opinions de ceux qui s’opposent au projet, nous condamnons les propos sans nuances de certains. « Contrairement à ce que d’aucuns prétendent, il est faux d’affirmer que la Romaine est l’une des dernières grandes rivières vierges du Québec. Le Québec compte plus de 4 500 rivières dont une centaine sont harnachées. Nous ne pouvons retourner à l’époque où l’on s’éclairait à la chandelle. Le projet de la Romaine est porteur et les garanties données par Hydro-Québec comme quoi ce projet sera développé dans le respect des préoccupations environnementales satisfait la FTQ », a conclu Michel Arsenault.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.