Une allure de déjà-vu ce matin aux abords de la Maison de Radio-Canada - LE MILIEU DES COMMUNICATIONS APPORTE SON SOUTIEN FINANCIER AUX SYNDIQUÉS DE VIDÉOTRON

À Montréal ce matin, les abords de la maison de Radio-Canada avaient des airs de déjà-vu. Comme pendant le lock-out du printemps et la grève des techniciens il y a deux ans, à chaque entrée des syndiqués tenaient leur pancarte. Mais ce n’était pas en raison d’un lock-out ni à cause d’une grève. C’était pour en aider d’autres plus mal pris.

Les quatre syndicats qui regroupent les employés de Radio-Canada (le SCFP, la CSN, le STARF et l’Association des réalisateurs et réalisatrices) ont participé à une grande collecte de fonds pour venir en aide aux employés de Vidéotron, en conflit de travail depuis plus de 4 mois,

La collecte a été plus qu’un succès ce matin et les syndiqués de Radio-Canada se sont montrés très généreux. Une syndiquée de Vidéotron nous a a confié que non seulement les gens qu’elle a rencontrés apportaient leur soutien, mais qu’elle était impressionnée par le nombre de personnes qui n’ont pas hésité à lui dire ce qu’ils pensaient de Pierre-Karl Péladeau.

Sur la photo : De 7 heures à 10 heures, peu importe leur allégeance syndicale, les employés de Radio-Canada se sont montrés généreux envers les syndiqués de Vidéotron. En trois heures, 2302$ ont été recueillis ainsi que des denrées alimentaires. D’autres collectes de fonds auront lieu ailleurs dans les jours et les semaines qui viennent.
(Photo Service de l’information SCFP)