Une 9e année de francisation à l’UES-800 : bravo !

Plusieurs participants et participantes ont profité de l’occasion pour livrer des témoignages touchants à leur professeur et à leur syndicat qui leur ont permis de mieux s’intégrer au travail et dans la société québécoise par l’apprentissage du français.

Plusieurs participants et participantes ont profité de l’occasion pour livrer des témoignages touchants à leur professeur et à leur syndicat qui leur ont permis de mieux s’intégrer au travail et dans la société québécoise par l’apprentissage du français.

La FTQ était présente aujourd’hui à la cérémonie de fin des cours de francisation de l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES-800). Une cinquantaine de personnes étaient présentes à cette remise de certificats qui clôturait une autre session des cours de francisation offerts aux membres de ce syndicat qui sont des personnes immigrantes et qui n’ont pas ou peu de connaissance du français. Ces cours sont donnés le jour et durant la semaine aux membres de l’UES-800 qui sont libérés et payés pour suivre cette formation.

L’apprentissage du français permet à ces travailleurs et travailleuses de s’intégrer davantage dans leur milieu de travail, dans la vie syndicale et dans la société québécoise, pour en devenir membres à part entière. Ces cours sont le fruit d’une collaboration entre l’UES-800, la FTQ, l’organisme Formation de base pour le développement de la main-d’œuvre (FBDM), ainsi que plusieurs employeurs, et ce, depuis de nombreuses années, au cours desquelles des centaines de salariés ont profité de cette formation.

Merci à Louise Mercier, vice-présidente de la FTQ et coordonnatrice à la formation à l’UES-800.
Voir le reportage photos.