Un peu de rigueur, monsieur Martineau!

Lettre de Michel Arsenault parue ce matin dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec

Dans sa chronique du 22 novembre, Richard Martineau estime que je ne dois pas être pris au sérieux parce que d’un côté je prône le placement syndical dans l’industrie de la construction, en même temps que le Fonds de solidarité de la FTQ investit dans l’industrie albertaine de la construction, une industrie selon lui déréglementée.

Pour son information, l’Alberta est, avec l’Ontario, la province où la réglementation est la plus élaborée dans le domaine de la construction. Je vous réfère à une étude exhaustive de la Commission de la construction du Québec en cette matière.

Premièrement, les conditions de travail des travailleurs québécois en Alberta, contrairement à ce qu’on laisse croire, sont conventionnées selon des conditions de travail dûment négociées par les syndicats albertains et comparables à celles du Québec.

Deuxièmement, c’est par une entente de réciprocité que la FTQ-Construction, par le biais du placement syndical de la main-d’œuvre, a réussi entre 2007 et 2010 à faire travailler plus de 2 000 personnes sur les chantiers de construction albertains. L’entente prévoit que les sommes allouées aux salaires, à l’assurance santé, aux régimes de retraite, aux autres cotisations ainsi qu’à l’impôt du Québec, reviennent au Québec et profitent ainsi à l’économie québécoise. Près de 100 millions de dollars en retombées économiques en quatre ans, ce n’est pas rien. Et c’est souvent les travailleurs et les travailleuses en chômage des régions éloignées qui en profitent.

La demande pour les travailleurs québécois a explosé lorsqu’on a découvert la qualité de la main-d’œuvre québécoise, avec une productivité supérieure reconnue dans toute l’Amérique du Nord. Cela est le résultat direct des efforts conjoints consentis par les parties en matière de formation de la main-d’œuvre.

Quant aux investissements du Fonds, ils sont faits dans les règles de l’art et dans le respect des conventions collectives albertaines. La participation du Fonds de solidarité au Fonds d’investissement Québec-Alberta Construction rapporte des rendements intéressants à l’ensemble des 583 245 actionnaires du Fonds de solidarité de la FTQ.

Le 21 mai 2008, Québec-Alberta Construction, les syndicats albertains et la FTQ-Construction ont remporté le prix récompensant l’innovation et le leadership remis par l’Association des entrepreneurs en construction de l’Alberta pour souligner leur apport au développement de projets fructueux dans le secteur de la construction dans cette province.

Michel Arsenault,
Président de la FTQ