Un nouveau cours en santé et sécurité du travail pour les travailleurs et travailleuses de juridiction fédérale

Page couverture du guide de formation Violence en milieu de travail - Prévention et indemnisation

Presque quotidiennement, des situations de violence en milieu de travail surviennent. Les organisations syndicales sont alors appelées à intervenir en prévention ou en réparation.

Mais ce n’est pas d’hier que des situations de violence se produisent dans nos milieux de travail. Notre comportement par rapport à ces dernières a souvent été bien délimité. Si les situations problématiques sont entre l’employeur et nos membres, nous sommes plus à l’aise d’intervenir. Par contre, si elles se produisent entre nos membres, nous y voyons une source de difficulté supplémentaire. Pour les syndicats, ces cas sont souvent plus difficiles à aborder.

Pour les entreprises de juridiction fédérale, le droit des personnes salariées à un milieu sans violence découle de dispositions sur la prévention de la violence dans le lieu de travail du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail.

Que peuvent faire les syndicats?

Nous sommes généralement au fait de nos obligations syndicales. Cependant, en matière de violence, d’intimidation ou de harcèlement, la difficulté tient au fait que nous sommes souvent pris au dépourvu dans une situation opposant agresseur et victime. D’autant plus que, dans certains cas, agresseur et victime sont nos propres membres. Comment s’en sortir alors? Quels sont les outils de prévention? Quels sont les recours pour les victimes?

Mais surtout, que peuvent faire les syndicats pour mieux protéger les travailleurs et les travailleuses?

Pour la FTQ et ses syndicats affiliés, l’assurance d’obtenir un milieu de travail exempt de toutes formes de discrimination, de harcèlement et de violence est un engagement visant à outiller les militants et les militantes à comprendre et à agir afin d’éliminer ces injustices.

Un cours devenu nécessaire

C’est dans ce contexte qu’une nouvelle formation de trois jours vient de faire son apparition parmi l’offre variée de formations en matière de santé et sécurité du travail à la FTQ. Il s’agit du cours Violence en milieu de travail: prévention et indemnisation. Ce nouveau cours était devenu nécessaire pour faire face à la situation problématique qu’est la question de la violence en milieu de travail. Violence qui, on le sait, peut prendre plusieurs formes. Cette formation, qui est le pendant fédéral du cours sur le harcèlement psychologique qui existe depuis quelques années déjà pour les membres de juridiction provinciale, est en quelque sorte une fusion du contenu de cette dernière formation et de celle déjà existante à l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC). Le confrère Serge Beaulieu, notamment responsable de la filière santé et sécurité du travail au service de l’éducation de la FTQ, remercie d’ailleurs l’AFPC pour sa collaboration et son partage d’expérience dans l’utilisation de plusieurs éléments présentés lors de ses récentes activités de formations.

L’objectif de cette formation est principalement de transmettre aux participants et participantes l’information et les outils nécessaires pour faire respecter les exigences de la partie II du Code canadien du travail en matière de prévention de la violence et des autres règlements applicables. Il est notamment question de présenter les obligations juridiques relatives à la prévention de la violence énoncées dans la partie II du Code canadien du travail et dans la partie XX du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail. Le cours permet également de:

  • connaître les recours disponibles pour prévenir la violence dans le lieu de travail et intervenir en cas d’accident;
  • aider les membres à comprendre en quoi consistent les droits et les obligations des travailleuses et des travailleurs, des comités locaux et du syndicat;
  • développer nos aptitudes à faire de bonnes enquêtes;
  • comprendre la procédure à suivre en cas de plainte, ainsi que les mesures de protection à la disposition de nos membres.

Les formateurs et formatrices en santé et sécurité du travail des syndicats affiliés sont souvent en mesure d’offrir de nouvelles formations sans autres formalités. Pour ceux et celles qui le désirent ou qui veulent obtenir davantage d’information sur le contenu de ce cours, il est également possible de suivre une formation de perfectionnement sur le contenu, en communiquant avec le responsable à l’éducation de votre syndicat.

Bonne formation!