« Un homme entier, sans détour, qui ne laissait personne indifférent » – Michel Arsenault, président de la FTQ

Décès de Michel Chartrand

Montréal, le 13 avril 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue la mémoire du syndicaliste et militant des causes sociales, Michel Chartrand. « Le militant Chartrand et l’homme Chartrand ne faisaient qu’un. C’était un homme entier, sans détour, qui ne laissait personne indifférent », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

« On a bien sûr connu des divergences sur la façon de mener nos combats, mais un homme qui dédie sa vie entière à la défense des travailleurs, des pauvres, des chômeurs et des accidentés du travail ne peut qu’inspirer les jeunes et les moins jeunes dans leur détermination à construire une société basée sur la justice sociale, sur une juste répartition de la richesse », a ajouté le dirigeant syndical.

« Étant originaire de Murdochville, j’ai vu, très jeune, des hommes et des femmes se battre contre la police provinciale et les hommes de main de Duplessis pour le droit à la syndicalisation. Les luttes, auxquelles ont participé Michel Chartrand et les autres leaders de cette génération, ont contribué à sortir la société québécoise de la grande noirceur et au renouveau du syndicalisme québécois. Ne serait-ce que pour cela, nous devons rendre hommage à cet homme au verbe coloré et à la détermination sans faille », a conclu Michel Arsenault.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.