Terminé, le rôle de pompier

Qualifiée presque unanimement de maladroite par les médias, cette sortie de Jean Charest, par dessus la tête des journalistes qu’il n’a pratiquement pas rencontrés depuis son élection, le privait désormais de son rôle d’arroseur de feux. Il se peinturait ni plus ni moins dans le coin.

Durant tout l’été, le Premier ministre pouvait se permettre d’intervenir à la suite d’un ministre ou d’un représentant du gouvernement pour tempérer certaines déclarations, mais avec sa lettre ouverte, il s’est mis sur le devant de la scène, sans porte de sortie pour rectifier le tir dans les perceptions publiques.

En réagissant de façon très ferme à la teneur de cette lettre, la FTQ a largement contribué à créer un momentum qui lui a notamment permis d’enfoncer le clou dans les jours suivants avec le dévoilement d’une étude importante, portant entre autres choses sur les impacts de l’article 45 dans la décision des entreprises de recourir ou non à la sous-traitance. Les réactions du Conseil du patronat et du fantômatique ministre du Travail étaient pour le moins pathétiques.

“ La FTQ a largement
contribué à créer
un momentum. ”

Le CPQ sortait de nébuleuses statistiques sur la croissance de l’emploi dans l’industrie des services en Ontario par rapport au Québec et critiquait la méthodologie et l’échantillonage de l’étude du professeur Jalette ( voir le communiqué et le contenu de l’étude ). Mais il se gardait bien de dévoiler comment le Conseil du patronat aurait mené une telle étude.

Le ministre du Travail disait que le gouvernement ne commanderait pas d’étude et que ceux qui en avaient n’auraient qu’à les présenter en consultation publique.

«Ce n’est plus le temps des études, c’est le temps de l’action» nous disait le ministre Després, ajoutant du même souffle qu’il fallait se débarrasser de cet irritant que constitue l’article 45! On va étudier quoi et consulter qui pour savoir quoi en consultation publique, si la table est déjà mise?

À lire

Terminé, le rôle de pompier
Un objectif rassembleur Éléments de conclusion