Stelco à Contrecoeur - Les métallos obtiennent justice

Il a fallu une grève de cinq mois aux 333 travailleurs de Stelco,
à Contrecoeur, pour obtenir justice. Ces métallos recherchaient un règlement équivalent à celui négocié par leurs confrères de Hamilton, en Ontario.

«Les métallos québécois ont obtenu un règlement supérieur pour les trois premières années d’une convention collective de cinq ans, en ce qui a trait au régime de retraite, un enjeu majeur du conflit», mentionne Guy Farrell, le conseiller syndical au dossier.

Ainsi, un métallo ayant accumulé trente ans de service obtiendra une rente mensuelle de 2 640 $ à la fin du contrat de travail. Après 35 ans de service, la rente sera de 2 930 $. L’augmentation de la rente de retraite est de 57 %.

Les travailleurs de Stelco obtiennent une augmentation salariale de 0,42 $ l’heure et conservent leur clause d’indexation. Le salaire horaire moyen est de 23 $. «Notre convention collective n’est plus la même, affirme Serge Gailloux, le président du syndicat local. Nous avons obtenu des améliorations à peu près partout. Nous avons atteint nos objectifs grâce à la solidarité ici mais aussi avec l’aide de tous les travailleurs de l’acier et de notre syndicat.»