Rencontre annuelle des membres des comités de francisation

Rencontre annuelle de francisation - 2014

Photographe : Bernard Brault

La ministre Hélène David sera présente pour échanger avec les travailleurs et travailleuses de la FTQ

Montréal, le 19 mars 2015. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est heureuse d’annoncer la tenue de la 23e édition de la Rencontre annuelle des membres des comités de francisation qui se tiendra demain, le vendredi 20 mars, à l’hôtel InterContinental à Montréal. « Cette rencontre arrive à point nommé dans un contexte d’austérité économique qui nous inquiète grandement pour l’avenir du français en général et plus particulièrement en milieu de travail », affirme le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ profite donc de cette occasion pour rappeler le rôle primordial joué par les comités de francisation en entreprise et l’importance du travail qu’ils font au quotidien pour la survie et le rayonnement de notre langue, au travail et dans la société. « Au Québec, travailler en français est un droit fondamental que nous devons préserver en étant sans relâche aux aguets. Les milieux de travail représentent aussi l’endroit privilégié pour les nouveaux arrivants d’accéder à notre langue. Les comités de francisation représentent la porte d’entrée de l’atteinte de ces objectifs et ils doivent être appuyés à la hauteur de leur importance », explique Daniel Boyer.

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Hélène David, sera présente, en avant-midi, pour venir discuter avec les travailleurs et travailleuses de l’état du français dans les milieux de travail.

Les membres des comités de francisation auront également l’occasion d’échanger avec le président-directeur général de l’Office québécois de la langue française (OQLF), Robert Vézina, sur les enjeux qui les touchent.

Le président de la FTQ, Daniel Boyer, animera cette journée de réflexion et lancera les ateliers de travail. Le thème retenu cette année est : La francisation des entreprises, un travail d’équipe!

« Les comités de francisation en milieu de travail sont là pour assurer à la langue française la place qui lui revient. Pour que le projet de francisation demeure vivant et qu’il progresse, il faut que les principaux partenaires concernés – le gouvernement, l’OQLF, les syndicats et les entreprises – assument leurs responsabilités et s’engagent, ensemble, pour le mener à bon port.

« Je lève mon chapeau aux militants et militantes de la francisation. Sans eux, le projet de francisation des milieux de travail serait resté un vœu pieux, et nous ne saurions compter sur les 800 comités de francisation actuellement mis en place », conclut le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Rappel :
Quoi : Rencontre annuelle des membres des comités de francisation
Quand : Vendredi 20 mars 2015, 9 h 00 à 15 h 30
Où : Hôtel InterContinental, 360, rue Saint-Antoine Ouest, Montréal

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.