Réaction de la FTQ à la formation du nouveau Conseil des ministres à Québec

Montréal, le 18 décembre 2008 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), exprime sa satisfaction suite à la formation rapide du nouveau Conseil des ministres. « Maintenant que le nouveau gouvernement est en place, il est urgent que tous se mettent au travail rapidement afin d’atténuer le plus possible l’impact de la crise économique qui est à nos portes et qui risque de frapper durement les travailleurs et les travailleuses du Québec et leur famille. Par ailleurs, la FTQ est particulièrement satisfaite du fait que la parité homme – femme ait été maintenue au sein du cabinet », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

La décision du premier ministre de maintenir dans les mêmes fonctions la grande majorité des ministres qui sont déjà au fait de leur dossier, cela ne peut qu’être positif. La FTQ tient également à souligner le retour de Claude Béchard qui conserve le titre de ministre des Ressources naturelles et de la Faune. « Au nombre des dossiers prioritaires pour la FTQ, il y a celui de la réforme du régime forestier. Face à la crise forestière, il importe que le comité sur les droits des travailleurs poursuive ses travaux. La formation professionnelle, l’aide aux travailleurs âgés qui perdent leur emploi, la santé et la sécurité au travail sont aussi des dossiers qui devront faire l’objet d’une attention particulière de la part des ministres responsables », a ajouté le secrétaire général de la FTQ, René Roy.

Freiner la privatisation du système de santé

« La FTQ invite le nouveau gouvernement, et particulièrement le premier ministre et son ministre de la Santé et des Services sociaux, à mettre un frein à la privatisation de notre système de santé. Le gouvernement doit mettre à la poubelle l’héritage laissé par l’ancien ministre Couillard et prendre position clairement et fermement pour un régime de santé universel, public et gratuit », ont conclu les leaders syndicaux.