Qu'est-ce que le Fonds étudiant de solidarité-travail du Québec?

Un premier Fonds étudiant en 1998

Mis sur pied en 1998 conjointement par la FTQ, le Fonds de solidarité FTQ et le gouvernement du Québec, le premier Fonds étudiant solidarité travail du Québec a permis à plus de 1 000 étudiants et étudiantes des niveaux secondaire, collégial et universitaire d’obtenir un emploi d’été à caractère éducatif et social.

Cette initiative permet à des jeunes :

  • de vivre une expérience de travail estival unique dans des secteurs d’emplois non traditionnels;
  • de contribuer à la réalisation de projets spécifiques leur permettant d’acquérir et de mettre en pratique une foule de connaissances;
  • de recevoir une rémunération supérieure à la moyenne des salaires versés dans les emplois d’été.

  • Grâce à ce premier Fonds étudiant, plus de 600 employeurs ont reçu une contribution financière équivalente à 90 % du salaire brut versé à ces jeunes. Ces employeurs proviennent soit des organisations syndicales, des coopératives, des organismes sans but lucratif du secteur communautaire et des petites entreprises.

    En cours de programme, ces étudiants et étudiantes sont invités à participer à une session de formation de deux jours dispensée par la Fondation de la formation économique du Fonds de solidarité FTQ portant sur :

  • le mouvement syndical;
  • l’histoire de la FTQ et la mission du Fonds de solidarité FTQ;
  • la situation économique du Québec;
  • le rôle des groupes communautaires et des coopératives;
  • ainsi que la place occupée par les PME au Québec.

  • Plus de 95 % de ces jeunes ont participé à ces séances de formation dans les principales villes du Québec.

    Un deuxième Fonds étudiant en 2001

    Faisant suite au Sommet sur la Jeunesse, les mêmes partenaires ont créé, au printemps 2001, un second Fonds étudiant destiné spécifiquement à contribuer à la mise sur pied de coopératives jeunesse de services.

    Le Fonds étudiant solidarité travail du Québec II rembourse à 100 % le salaire des animateurs et animatrices embauchés par les coopératives jeunesse de services qui sont mises en place par des comités locaux. Ces animateurs et animatrices (deux par coopérative, de niveaux collégial et universitaire) embauchent par la suite une quinzaine d’étudiants et étudiantes de niveau secondaire, pour leur apprendre à offrir des services aux citoyens et citoyennes de leur communauté.

    Dans le cadre de ce Fonds étudiant II, 200 jeunes ont travaillé dans plus d’une centaine de coopératives jeunesse de services, réparties dans 14 régions du Québec et comptant plus de 90 communautés.

    Ces animateurs et animatrices ont également participé au programme de formation offert par la Fondation de formation économique du Fonds de solidarité FTQ.