Protestation demain soir des employés de la nouvelle municipalité de Saguenay

Saguenay, dimanche 9 juin 2002 – Des dizaines de salariés de la nouvelle municipalité de Saguenay se rendront protester lundi soir, à l’initiative de la FTQ et du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), contre le non-rappel au travail d’employés pour la réfection des trottoirs, l’asphaltage, l’aménagement paysager, les travaux sur l’aqueduc et les égouts, etc.

Retard des chantiers : le maire Tremblay doit s’expliquer

« Nous comptons demander au maire Tremblay de s’expliquer clairement sur ses intentions et sur le retard quant au rappel au travail d’employés qui peuvent accomplir le travail à meilleur coût que la sous-traitance. La séance où sera adopté le plan triennal d’immobilisations de 30 millions de dollars pour la nouvelle municipalité de Saguenay nous semble le moment tout indiqué pour le faire », a déclaré Jean-Marc Crevier, représentant régional de la FTQ.

Nos gens savent ce qu’il y a à faire et ils sont prêts à se mettre à la tâche

« Nous n’accepterons pas des réponses évasives de la part du premier magistrat de la nouvelle ville qui déclarait récemment que les citoyens ont peut-être trop d’attentes face aux infrastructures (nids-de-poule, trottoirs en mauvais état, systèmes d’aqueduc et d’égout nécessitant des travaux majeurs).

« Nos gens savent ce qu’il y a à faire et ils sont prêts à se mettre à la tâche demain matin mais la ville semble vouloir gagner du temps pour pouvoir octroyer des contrats à des entrepreneurs privés qui prendront la place d’employés de Ville Saguenay », a ajouté M. Crevier.

Partenariat : le maire Tremblay devrait s’inspirer de l’autre Tremblay de Montréal

« Nous ne cherchons pas la confrontation, au contraire, nous voulons nous asseoir à la même table que l’administration municipale pour trouver les solutions les plus appropriées aux problèmes. Si le maire Tremblay nous consulte, comme son homonyme montréalais l’a fait avec ses employés, nous sommes assurés d’en arriver à dégager des propositions dans l’intérêt tant des citoyens que des employés et de l’administration », a conclu le représentant de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres dont 25 000 dans la grande région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.