Programme de parrainage des réfugiés - La FTQ sera de la partie

Accueil

Le Congrès du travail du Canada (CTC) a récemment signé une entente de parrainage sous le programme de détermination du statut de réfugié du gouvernement fédéral. Le but du programme : « aider les leaders syndicaux à échapper à la persécution et même à la mort, venir en aide aux syndicalistes qui peuvent s’établir au Canada et refaire leur vie de façon permanente ».

La FTQ a souscrit à cette entente, rejoignant ainsi des syndicats qui en font déjà partie : les TCA et le SCEP.

Participer à ce programme représente pour la FTQ une excellente manière de manifester sa solidarité à l’égard des syndicalistes des pays tiers dont la vie est en danger ou qui courent des risques de persécution.

Beaucoup de leaders syndicaux sont la cible des dirigeants politiques de leur pays dont le pouvoir est basé sur la violation des droits humains. Il faut donc les aider à quitter ces pays où leur vie est menacée et leur permettre de s’installer au Québec et d’y commencer une nouvelle vie.

«Nous en sommes à cueillir de l’information en ce qui concerne les aspects légaux des parrainages individuels ou collectifs, explique Lola LeBrasseur, la responsable du programme à la FTQ. Nous aurons à consolider nos liens avec les mouvements syndicaux des pays tiers afin de déterminer les personnes qui ont réellement besoin de soutien. Il faudra nous assurer qu’une fois rendus au Québec ces syndicalistes puissent, grâce à des familles et à des groupes locaux, recevoir des vêtements adaptés à nos saisons, de la nourriture, des meubles et bénéficient d’un accueil leur permettant de tisser des liens personnels dès leur arrivée».

Un dossier à suivre.