Près de 1000 travailleuses et travailleurs du CHRTR se voient confirmer leur choix : le SQEES-298 (FTQ)

Montréal, le 28 mai 2003 – Dorénavant, les travailleuses et travailleurs du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR) seront représentés par le Syndicat québécois des employées et em-ployés de service, section locale 298 (FTQ), le SQEES-298 (FTQ). C’est ce qu’a décidé le commissaire Jacques Daigle dans sa décision rendue le 26 mai dernier.

Suite à la décision de concentrer les activités sur le seul site de Ste-Marie et considé-rant les difficultés de gestion des relations de travail suite à la fusion administrative des deux établissements, les deux syndicats en place, le SQEES-298 (FTQ) et la CSN, ont profité de la dernière période de maraudage du secteur public pour tenter de convaincre la majorité de près de 1000 travailleuses et travailleurs des deux sites d’adhérer à l’une ou l’autre organisation syndicale.

Or, seul le SQEES-298 (FTQ) a réussi à obtenir la majorité des adhésions chez l’en-semble des travailleuses et travailleurs des deux sites. C’est donc devant cet état de fait que le commissaire Jacques Daigle n’a pu que conclure que, dorénavant, l’ensemble des travailleuses et travailleurs du CHRTR formeraient une seule unité d’accréditation et que seul le SQEES-298 (FTQ) aura la responsabilité de les représenter. « Nous sommes fiers d’appartenir à la plus grande centrale syndicale au Québec, la FTQ, et d’être membres d’une organisation syndicale près de ses membres, le SQEES-298″, a déclaré Monsieur Luc Charpentier, président du syndicat local.

« C’est avec beaucoup de joie et de fierté que nous prenons acte de la décision », a déclaré le président du SQEES-298 (FTQ), Monsieur Raymond Forget. « Nous com-prenons aussi la déception légitime des anciens membres demeurés attachés à leur ancien syndicat. Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour les ral-lier et faciliter la formation d’un seul et nouveau groupe. Nous tenons aussi à dire un gros merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont accordé leur confiance ».