Premier Mai, fête des travailleurs et des travailleuses

Montréal, le 1er mai 2012 – La FTQ salue la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses. Elle exprime son entière solidarité à ses membres et à l’ensemble des travailleurs et des travailleuses du Québec. Elle tient particulièrement à manifester son appui à tous ceux et celles qui sont aux prises avec des pertes d’emploi, des fermetures d’usines ou la menace du pire en l’absence de concessions draconiennes.

Les diminutions de salaire, les coupes dans les avantages sociaux ou le saccage des régimes de retraite sont un drame pour les familles et un recul pour l’ensemble de la société québécoise. La privatisation des services publics, la négation des droits démocratiques et la fin du paritarisme dans plusieurs organismes de la société civile sont la négation d’un modèle québécois envié à travers le monde. Nous ne nous laisserons pas faire et nous continuerons de défendre les valeurs qui nous ont façonnés, la justice, la démocratie, l’égalité et la liberté.

La lutte étudiante actuelle constitue l’une des pierres de résistance d’un mouvement d’ensemble qui tient au Québec que les travailleurs et les travailleuses du passé et du présent ont bâti à la sueur de leur front et de leurs bras, et qui doit continuer de s’améliorer.

Solidaire, la FTQ salue ces futurs travailleurs et travailleuses et elle souhaite que leur bataille connaisse rapidement une issue favorable. Les étudiants et les étudiantes du Québec ont déjà à leur crédit une victoire importante : celle d’avoir ranimé la passion et la détermination de tous ceux et celles qui ont à cœur l’accessibilité universelle à l’éducation et qui continueront de veiller au grain.

Bonne fête!