Pour que le Fonds de solidarité demeure un fonds de travailleurs

Kateri Lefebvre, Yves Ouellet, Anouk Collet et Louise Chabot

Première rangée : Kateri Lefebvre (crédits : Studio Magenta), Yves Ouellet (crédits : FTQ‑Construction). Deuxième rangée : Anouk Collet (crédits : TUAC Québec) et Louise Chabot (crédits : François Beauregard).

Depuis sa création, le Fonds de solidarité de la FTQ est composé majoritairement de syndicalistes provenant de la FTQ. Depuis la mise en œuvre des nouvelles règles de gouvernance, il n’est plus acquis que la FTQ soit majoritaire au conseil d’administration. Si vous avez à cœur que le Fonds de solidarité demeure un fonds de travailleurs, il est primordial d’exercer votre droit de vote lors de la prochaine assemblée générale annuelle des actionnaires qui se tiendra le 17 septembre prochain. À cet effet, la FTQ vous recommande les quatre candidatures suivantes. Rappelons que tous les détenteurs d’actions sont habilités à exercer leur droit de vote pour les quatre administrateurs issus de l’appel public de candidatures. Vous pouvez également fournir une lettre de procuration au président ou au secrétaire général de la FTQ, Daniel Boyer ou Serge Cadieux, afin qu’ils exercent votre droit de vote.

Kateri Lefebvre

Diplômée en relations industrielles, Kateri Lefebvre a été embauchée en septembre 1985 à titre de conseillère syndicale au Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB). Au cours de ses nombreuses années au sein du SEPB, elle a travaillé à la négociation à titre de chef négociatrice dans divers dossiers, principalement pour des professionnels tels des avocats, architectes et ingénieurs de la fonction publique, du secteur de la santé, des institutions bancaires et financières, des municipalités et de l’entreprise privée. Elle est présentement responsable du comité de conditions de vie et de travail des femmes du SEPB-Québec et fait partie du comité permanent d’information de la FTQ. Le 17 mars 2014, elle était nommée directrice exécutive adjointe du SEPB-Québec; une première puisque jamais une femme n’avait, depuis la création du SEPB-Québec en 1945, occupé un poste à la direction

Yves Ouellet

Directeur général de la FTQ‑Construction depuis 2010, Yves Ouellet a amorcé sa carrière dans le secteur de la construction dans les années 1980 alors qu’il était installateur de revêtement souple. Par la suite, il a occupé le poste de chargé de projet pendant huit ans. En 1997, il est devenu président-directeur général de la Fraternité nationale des poseurs de systèmes intérieurs, revêtements souples et parqueteurs-sableurs (section locale 2366). Il a également occupé le poste de secrétaire financier de la FTQ‑Construction entre 2002 et 2005 et de vice-président de 2008 à 2010. Yves Ouellet est vice-président de la FTQ. Il a siégé de 2010 à 2015 au conseil d’administration de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). Depuis janvier 2016, il est administrateur de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Anouk Collet

Diplômée en droit et en relations industrielles, Anouk Collet est adjointe exécutive au président national du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC). Elle compte près de 20 années d’expérience en matière de négociation, de syndicalisation, de formation et de services aux membres. Elle a été élue au poste de vice-présidente de la FTQ et au conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ en 2013. Elle siège à titre de vice-présidente au Congrès du travail du Canada (CTC) ainsi qu’à divers comités de la FTQ, dont ceux de l’éducation et de l’arbitrage des griefs. Anouk Collet est coprésidente de Détail Québec, le comité sectoriel du secteur du commerce de détail. Impliquée au sein de sa communauté, elle siège en outre au conseil d’administration de la Société de leucémie et lymphome du Canada depuis 2012.

Louise Chabot

Diplômée en science juridique et infirmière de métier, Louise Chabot est présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) depuis 2012. Au cours de sa carrière, elle a exercé de nombreuses fonctions syndicales. Elle a notamment été présidente fondatrice de la première fédération d’infirmières et d’infirmiers affiliée à une centrale, soit l’Union québécoise des infirmières et infirmiers, de 1988 à 2000, avant elle avait exercé la présidence du Syndicat professionnel des infirmières et infirmiers de Trois-Rivières entre 1985 et 1988. Elle a également siégé à divers comités dont le Conseil de la famille et de l’enfance, le Comité Entraide où elle a agi comme coprésidente et le Comité consultatif des partenaires de la Commission de l’équité salariale. Elle a aussi été membre du conseil exécutif du Centre international de solidarité ouvrière (CISO).