Pour la FTQ et les Métallos, les politiciens doivent assumer leurs responsabilités

Drames humains pour les travailleurs du chrysotile

Thetford Mines, le 9 novembre 2012 – Complices de la fin de l’exploitation du chrysotile au Québec, les politiciens doivent maintenant assumer leurs responsabilités et venir en aide sérieusement aux travailleurs en détresse, victimes de l’arrêt de la production. Voilà le message que lancent de concert le président de la FTQ, Michel Arsenault, et le directeur québécois du Syndicat des Métallos, Daniel Roy, qui représente 290 membres à l’emploi de Lab Chrysotile.

« On ne peut pas laisser 290 hommes et femmes, dont les prestations de chômage sont arrivées à leur fin, ruminer seuls en attendant d’être obligés de vendre leur maison pour avoir droit à l’aide sociale. La recherche d’emploi est ardue pour les chômeurs de Lab Chrysotile, dont la moitié ont plus de 50 ans. Ces gens qui ont gagné leur vie honorablement et fièrement vivent aujourd’hui de véritables drames humains », déplore Daniel Roy.

Depuis près de trois ans, il est de bon ton de décrier le chrysotile dans plusieurs cercles politiques. Les politiciens de tout acabit, fédéraux comme québécois, balayaient cependant du revers de la main les inquiétudes quant à l’avenir économique de la région de Thetford, sortant de leur chapeau les mots magiques :
« diversification économique ». « Où sont-ils aujourd’hui ces mêmes politiciens alors que les familles souffrent? Ils ont une responsabilité politique à assumer, maintenant que l’industrie du chrysotile est en déroute, par leurs décisions », soutiennent les deux syndicalistes.

« Il doit y avoir une action rapide des instances politiques, à Québec comme à Ottawa, pour venir en aide à ces familles en détresse. Nous demandons de rencontrer les responsables politiques des deux paliers de gouvernement afin de trouver des solutions qui permettent aux gens de compléter dignement leur vie active, notamment par des programmes en lien avec l’assurance-emploi », a conclu le président de la FTQ, Michel Arsenault.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec, avec plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de 600 000 membres.