Pour appuyer les lockoutés de Vidéotron - DES MILLIERS DE PERSONNES DESCENDENT DANS LA RUE

« La FTQ n'est pas devant, derrière ou à côté des travailleurs et travailleuses de Vidéotron, la FTQ c'est vous tous et toutes. C'est ensemble que nous allons gagner cette lutte qui concerne l'ensemble des travailleurs et des travailleuses du Québec », a lancé le président de la FTQ, Henri Massé, aux milliers de manifestants à l'occasion de la Marche de solidarité avec les travailleurs et travailleuses de Vidéotron organisée par la FTQ. <i>Photo: Serge Jongué

« La FTQ n'est pas devant, derrière ou à côté des travailleurs et travailleuses de Vidéotron, la FTQ c'est vous tous et toutes. C'est ensemble que nous allons gagner cette lutte qui concerne l'ensemble des travailleurs et des travailleuses du Québec », a lancé le président de la FTQ, Henri Massé, aux milliers de manifestants à l'occasion de la Marche de solidarité avec les travailleurs et travailleuses de Vidéotron organisée par la FTQ. Photo: Serge Jongué

Bravant la pluie et le froid, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour appuyer les 2,200 membres du personnel de Vidéotron en conflit de travail. Venus des quatre coins du Québec, après s’être donné rendez-vous au parc Lafontaine, les manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville de Montréal en signe d’appui aux employés de Vidéotron. Les autorités policières ont évalué la foule à environ 10,000 personnes.

On sait que les négociations entre Vidéotron et les deux syndicats qui représentent l’ensemble des employés ont repris le 16 octobre dernier en présence du médiateur Jacques Lessard, suite à l’annonce par Quebecor de la constitution d’une nouvelle équipe de négociation patronale, dont le porte-parole principal est l’ancien premier ministre, Lucien Bouchard.

Rappelons que le conflit de travail à Vidéotron dure depuis cinq mois et demi. Les 2 200 employés de Vidéotron sont représentés par deux syndicats SCFP : le 2815 qui regroupe environ 1 800 membres dans l’Ouest du Québec, principalement à Montréal, et le 1417 qui en représente environ 400 autres dans l’Est du Québec, principalement à Québec.

Source: scfp.qc.ca » target= »_blank »>scfp.qc.ca