Pôrto Alegre : Rencontre tri-nationale stratégique

Accueil

Plus de 50 000 personnes ont marché dans les rues de Porto Alegre et assisté aux discours d'ouverture.

Plus de 50 000 personnes ont marché dans les rues de Porto Alegre et assisté aux discours d'ouverture.

Des représentants et représentantes des quatre coalitions du Canada, des États-Unis et du Québec se sont réunis vendredi le 1er février pour discuter de stratégie au sein du territoire de l’ALÉNA et au sein de l’Alliance sociale continentale (ASC). Les coalitions se sentent une certaine responsabilité dans l’ASC puisque, vivant déjà les effets de l’ALÉNA, elles sont à même de partager leurs expériences concrètes et d’identifier les effets probables d’un éventuel accord dans les Amériques (ZLÉA).

Les discussions ont permis d’identifier l’éducation des populations comme étant un facteur important dans la lutte pour une amélioration de l’ALÉNA et contre la signature d’un accord de la ZLÉA qui ressemblerait par trop à l’actuel ALÉNA. Le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) dont fait partie la FTQ a déjà commencé à préparer sa stratégie pour l’année qui vient et réfléchira aux moyens de faire le réseautage avec les autres groupes. Le plan d’action de la FTQ adopté au dernier congrès met d’ailleurs l’accent sur la nécessité pour les syndicats affiliés d’établir des liens plus concrets avec les syndicats américains et mexicains au sein de l’ALÉNA et avec les syndicats de l’ensemble des Amériques au sein de l’ORIT (CISL) et de l’ASC.