Périodique de solidarité syndicale des TUAC 503 - Numéro spécial avril 2005 : À la mémoire de Marie-Josée Lemieux

Marie-Josée Lemieux, femme engagée et passionnée, syndicaliste exceptionnelle, vient de nous quitter. Elle est décédée le 20 mars 2005 à l’âge de 40 ans. Elle était la mère de Maude, 8 ans, et de Marc-Antoine, 12 ans.

Tout comme sa famille et ses proches qui la pleurent, nous qui travaillions à ses côtés éprouvons une grande tristesse à son départ. Marie-Josée Lemieux était une femme extraordinaire, une femme de passion et une de ses passions, outre ses enfants, était son travail de syndicaliste. Elle a su se démarquer dans le mouvement syndical par sa transparence, sa crédibilité et son très grand dévouement envers les membres de son organisation. Elle y a laissé
son coeur. Nous, ses camarades et collègues à la section locale avec qui elle travaillait quotidiennement, n’oublierons jamais cette femme unique et extraordinaire.

Une carrière bien remplie Marie-Josée Lemieux a étudié à l’Université Laval en sciences et technologie des aliments. Elle a joint les rangs des TUAC 503 en 1986 alors qu’elle travaillait pour les magasins Distribution aux Consommateurs durant ses études. Dès 1990, elle occupe la fonction de recruteur aux TUAC 503 puis elle devient conseillère au service à plein temps. À compter de 1994, elle devient négociatrice dans divers dossiers, notamment pour la restructuration des conventions collectives dans les institutions fi nancières.

Dans cette même année, elle est nommée par la FTQ comme arbitre au Conseil arbitral de l’assurance-emploi, poste qu’elle occupait toujours. Au niveau de la section locale 503, elle veillait à la représentation des travailleurs sur ce tribunal administratif. Elle siégeait également sur le Comité de Conditions de Vie et de Travail des Femmes des TUAC 503 depuis sa création.

Suite… téléchargez le périodique en format PDF en cliquant ici .