« Nous sommes fiers de nous associer à la Fédération tout en permettant à ses membres de préserver leur identité propre » - Michel Arsenault, président de la FTQ

Ententes historiques entre la Fédération des familles d’accueil du Québec (FFAQ) et l’Union des employés de service (UES-800-FTQ)

Le président de la FTQ, Michel Arsenault

Le président de la FTQ, Michel Arsenault

Longueuil, vendredi 6 novembre 2009 – Déjà reconnues dans une douzaine de régions dont Laval, Lanaudière, le Bas-Saint-Laurent, l’Estrie et les Laurentides ou en voie de l’être en Outaouais, à Québec, en Gaspésie et sur la Côte-Nord, les ententes de service conclues entre la FFAQ et l’UES-800 permettent maintenant à des centaines de familles d’accueil d’avoir une voix forte pour les représenter au chapitre des conditions de travail. Les familles d’accueil de la Montérégie se prononceront bientôt, quant à elles, pour suivre ce mouvement.

« Par ces ententes, tout en reconnaissant l’apport inestimable de la FFAQ qui se dévoue depuis plus de 35 ans au service des familles d’accueil, l’UES-800 (FTQ) agira en complémentarité pour permettre aux familles d’accueil de parler d’une seule voix auprès des instances gouvernementales en matière de conditions de travail et de bénéficier pleinement des dispositions de la loi 49 qui a consacré leur droit à se regrouper », a fait valoir le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Michel Arsenault.

« Alors que d’autres organisations tentent d’extraire les familles de la FFAQ tout en recréant des poches d’isolement, nous avons préféré partir des acquis formidables que représente la FFAQ depuis des décennies en lui apportant notre expertise de négociation, de recherche et de représentation. Ce sont des ententes gagnant-gagnant », a ajouté M. Arsenault.

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

-30-