«Nous saluons la mise en place d’une politique, mais nous sommes inquiets et sceptiques en ce qui concerne les moyens» – Hélène Simard, vice-présidente de la FTQ

Réactions préliminaires de la FTQ à la politique gouvernementale en matière d’égalité pour les femmes

Hélène Simard, vice-présidente de la FTQ.

Hélène Simard, vice-présidente de la FTQ.

Montréal, le dimanche 17 décembre 2006. – Présente ce matin au dévoilement de la politique gouvernementale en matière d’égalité entre les hommes et les femmes, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), qui a participé aux consultations depuis le début du processus, salue la mise en place d’une politique réclamée depuis longtemps, mais s’inquiète du peu de moyens concrets annoncés pour appuyer celle-ci.

Après une lecture préliminaire de la politique, la FTQ salue tout d’abord le maintien des structures existantes en matière de condition féminine, notamment du Secrétariat à la condition féminine et du Conseil du statut de la femme.

« C’était une grande inquiétude à la FTQ. Nous avions insisté sur cette question lors de la Commission parlementaire et nous sommes satisfaits de constater le maintien de ces structures et de leurs mandats, ainsi que l’engagement qu’elles fassent rapport à l’Assemblée nationale », déclare la vice-présidente de la FTQ, Hélène Simard.

Des inquiétudes importantes

C’est en ce qui concerne les moyens concrets d’appuyer cette politique que la FTQ émet de sérieux doutes. La FTQ demandait en Commission parlementaire une véritable politique sur la conciliation travail-famille qui tienne compte de la notion élargie de famille et de la diversité des besoins et des mesures (l’argent, du temps, de la souplesse dans les horaires de travail, des services de soutien, etc.).

Au chapitre de l’égalité économique, la FTQ aurait souhaité que la politique ait plus de mordant et qu’elle soit appuyée d’un plan d’action global en matière de lutte à la pauvreté.

« Les médias titraient en fin de semaine que les femmes ne videront pas les coffres de l’État avec cette politique, cela nous a été confirmé ce matin avec le trop peu d’argent neuf annoncé pour venir appuyer la politique », affirme Hélène Simard.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Isabelle Gareau (514) 953-0142