Nicole Bluteau, vice-présidente de la FTQ, a annoncé l'appui du CTC à l'occasion de la manifestation du 14 juin pour le maintien de l'universalité des services de garde

Nicole Bluteau, à droite sur la photo

Nicole Bluteau, à droite sur la photo

Monsieur Charest,

Vous et votre gouvernement, vous vous devez d’écouter la population; Les femmes et les hommes qui ont des responsabilités parentales.

Pour la FTQ, il faut pas non plus oublier les parents travailleurs; Ils sont trop souvent aux prises avec des horaires difficiles, ce qui complique la conciliation travail-famille;

C’est pas qu’on souhaite la multiplication des horaires atypiques, mais c’est une réalité avec laquelle on doit composer et le gouvernement doit absolument en tenir compte;

Le réseau des services de garde à 5$ est un service essentiel et on y tient; on s’est battu pendant des années pour l’obtenir, pour qu’il soit de qualité, financièrement accessible à l’ensemble des parents, et qu’il réponde à l’ensemble des besoins;

C’est vrai que le réseau actuel n’est pas parfait, mais ce qu’on a répond à la volonté populaire et à des besoins réels;

Reste à le compléter pour couvrir la demande des parents ayant des horaires de travail non standards, imprévisibles ou changeants;

Le réseau actuel des garderies à 5$ est capable de s’ajuster à cette demande;

Des projets-pilotes comme celui du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (FTQ) en est un bon exemple; c’est un partenariat entre le syndicat et un centre à la petite enfance pour soutenir les parents travaillant de soir, de nuit, la fin de semaine, etc.

Tout comme les autres, la FTQ continuera la mobilisation pour maintenir et améliorer le réseau actuel des services de garde;

Pour qu’il continue d’être de qualité, financièrement accessible pour tout le monde; qu’il continue d’offrir des bonnes conditions de travail à ses travailleuses et travailleurs et que les parents puissent continuer d’être partie prenante des décisions qui les concernent;

La FTQ et la coalition pour le maintien de l’universalité et l’accessibilité des services de garde viennent de recevoir l’appui du Congrès du travail du Canada qui représente près de 3 millions de travailleuses et travailleurs syndiqués

Pour le CTC,

«les défenseurs des services de garde au Canada … ont énormément gagné en force depuis l’instauration du programme de garderies à 5$ au Québec. Celui-ci a insufflé une nouvelle vitalité à notre propre lutte pour obtenir des services de garde à l’enfance de qualité, abordables, à but non lucratif et universels. Nous croyons que le leadership québécois a contribué à mettre ces services à l’ordre du jour politique canadien. Nous sommes aujourd’hui à vos côtés, animés de la même détermination à gagner!»

et c’est signé : Marie Clarke Walker, vice-présidente exécutive

Pour plus d’informations www.aqcpe.com » target= »_blank »>www.aqcpe.com