«Ne faisons pas la même erreur que les syndicats en Ontario…» Michel Arsenault

Une des interventions les plus percutantes a été celle du confrère Michel Arsenault, vice-président de la FTQ et directeur québécois des Métallos, qui a passé cinq années à Toronto au bureau canadien des Métallos :

«Je vous le dis : ne faisons pas la même erreur que les syndicats en Ontario, qui ont puni le NPD de Bob Rae pour se ramasser avec les conservateurs de Mike Harris. Or, Mario Dumont et l’ADQ sont plus à droite encore que Harris! En Ontario, Bob Rae n’a pas eu l’appui qu’il aurait dû recevoir du mouvement syndical, qui s’est divisé.»

Graves conséquences
Le directeur des Métallos a donné de multiples exemples des conséquences des politiques de démantèlement des services publics d’un gouvernement de droite. De la déréglementation du prix des loyers à l’accessibilité aux soins de santé, en passant par le travail au noir dans la construction, il a dressé un sombre portrait du sort qui attend les travailleurs et la population dans une société livrée aux chantres de la privatisation tous azimuts.

«En revenant au Québec, conclut Michel Arsenault, j’ai pu mesurer l’ampleur des reculs sociaux et économiques que la population, les travailleuses et les travailleurs ont subi sous le gouvernement Harris. Si on se compare à l’Ontario, on a vraiment de quoi se consoler. Nous avons ici une société social-démocrate plus avancée que partout ailleurs en Amérique du Nord.»