Mettons fin au carnage!

Un décès, c’est déjà beaucoup trop… Malheureusement, nous déplorons cette année 184 décès reliés directement au travail. Que ce soit causé par un accident du travail ou par l’effet d’une maladie professionnelle, le travail tue environ 200 personnes chaque année au Québec. Il faut que ça cesse!

Pourtant, nous connaissons aujourd’hui les façons de réduire, voire d’éliminer ces tristes statistiques. Nous ne cessons de le répéter : les outils de prévention tels que les comités de santé et sécurité du travail, les représentants et représentantes à la prévention et les programmes de prévention et de santé ont fait leurs preuves. À cela s’ajoutent aujourd’hui des mesures plus costaudes pour convaincre les employeurs délinquants. En effet, depuis plus de dix ans, des modifications visant la négligence criminelle ont été apportées au Code criminel canadien. Ces nouvelles dispositions de la loi prévoient qu’un employeur coupable de négligence criminelle peut être emprisonné.

À la suite de la tragédie de 1992, à la mine Westray, en Nouvelle-Écosse, dans laquelle 26 travailleurs ont perdu la vie, le syndicat des Métallos a mené une campagne sans relâche pour l’adoption d’une telle loi. C’est en mars 2004 que celle-ci est entrée en vigueur. Malheureusement, dix ans plus tard, elle n’est toujours pas appliquée de manière rigoureuse. Depuis son entrée en vigueur, et malgré de nombreux décès liés à de la négligence criminelle, aucun employeur n’a été emprisonné au pays. Les employeurs fautifs qui admettent leur culpabilité à des accusations de négligence criminelle s’en sortent toujours avec une simple amende. Nous croyons pourtant fermement que l’emprisonnement d’un employeur coupable de négligence criminelle aurait un impact dissuasif important et en amènerait plusieurs à réfléchir davantage aux conséquences potentielles de leurs façons de faire et à changer réellement les choses dans les milieux de travail. Pour marquer le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, soulignée chaque année le 28 avril, la FTQ se joint à la campagne nationale lancée par le syndicat des Métallos.

Pour en savoir en plus, consultez le site : www.appliquezlaloi.ca/fr