Métier: opérateur de machine flexo Martin 618

Métier: opérateur de machine flexo Martin 618

Photo: Eric Demers

Fondée en 1965, Mitchel-Lincoln est une entreprise familiale de fabrication d’emballages en carton ondulé. Leurs cinq usines, situées à Saint-Laurent (2), à Drummondville, à Saint-Pie et à Vaudreuil, emploient près de 900 personnes. Mitchel-Lincoln fabrique des boîtes d’emballage, du carton ondulé et des boîtes personnalisées. Le Monde ouvrier s’est rendu à l’usine de Saint-Laurent pour rencontrer Pascal Fontaine, opérateur de machine flexo Martin 618 depuis plus de 30 ans. C’est un ami qui lui avait parlé de l’entreprise et de la possibilité d’y entrer alors qu’il avait seulement 17 ans.

Le carton qui arrive en rouleau à l’usine est coupé, imprimé, plié, collé, compté, attaché et mis en paquets pour être livré aux quatre coins de la ville et dans les environs. À son poste de travail sur la chaîne de fabrication, Pascal se charge des réglages de coupe et d’impression et vérifie que le tout est conforme quand les boîtes sortent empilées vers le prochain poste de travail «le ramasseur».

«Le métier a énormément changé depuis mes débuts. Les nouvelles technologies ont fait évoluer tous les processus de fabrication. C’est beaucoup moins physique qu’avant. La préparation de commandes pour couper et imprimer les boîtes se faisait manuellement. Aujourd’hui, tout cela est informatisé. Le résultat est aussi beaucoup plus beau!», explique Pascal.

«C’est un métier dur physiquement, car nous travaillons debout toute la journée sur un plancher de ciment. Par ailleurs, les bonnes conditions de travail et le fait que nous soyons nombreux à travailler ici depuis plusieurs années créent une ambiance d’équipe et de travail agréable. Il y a aussi un challenge dans la production qui fait en sorte que les journées passent vite!», conclut Pascal.

Les boîtes fabriquées chez Mitchel-Lincoln sont principalement destinées à l’industrie alimentaire, aux restaurants comme les pizzerias ou les brasseries.

Les quelque 200 employés de l’usine de Saint-Laurent produisent trois milliards de pieds carrés de boîtes et de présentoirs en carton par année. À elle seule, une de ces machines peut fabriquer jusqu’à 24 000 boîtes à l’heure.

Merci à Marie-Andrée L’Heureux du syndicat Unifor d’avoir rendu cette entrevue possible.