Menace de grève de 600 membres de la FTQ à la salaison Olymel de Magog

Le 17 juin 2002 — Une menace de grève pèse sur la grande salaison Olymel à Magog en Estrie où 600 salariés peuvent débrayer, au moment jugé opportun, pour hâter la signature de leur contrat de travail, annonce M. Claude Robert, représentant régional de la section locale 500 des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), un syndicat affilié à la FTQ.

Réunis en assemblée générale, les syndiqués ont rejeté les dernières offres patronales à 65% et donné un mandat de grève à leurs dirigeants syndicaux dans une proportion de 85%. Le contrat est échu depuis le 1er mai. Les principaux points en litige sont les salaires, la mise en place d’un régime de journées de maladie, les primes de nuit et la durée de la convention. Les négociations ont repris.

L’usine de transformation de viande de porc fabrique les saucisses et les cretons de marque Taillefer, ainsi que divers produits de charcuterie. Le groupe Olymel est propriété de la Coopérative Fédérée (à 83%) et de la SGF-Soquia.

Les TUAC-FTQ, le plus important syndicat dans l’alimentation et le commerce, comptent quelque 40 000 membres au Québec. La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.