Menace de grève chez Rolls-Royce à Lachine

Montréal, le 27 novembre 2002 – Le personnel de production du fabricant de moteurs d’avion Rolls-Royce, à Lachine (Montréal), vient de voter à 94,3 % en faveur du déclenchement de la grève au moment jugé opportun, annonce M. Ghislain Tremblay, président de la section locale 869 du Syndicat des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale, affilié à la FTQ.

Les salariés, au nombre de 850, sont sans contrat de travail depuis le 1er avril dernier. Ils ont rejeté les dernières offres patronales dans une proportion de 95 %. Le principal enjeu est le projet de la direction d’implanter un horaire de travail continu de sept jours par semaine, qui affecterait gravement la qualité de vie du personnel. Les autres points en litige sont le régime de retraite, que le syndicat veut bonifier, et la durée du contrat de travail, que l’employeur veut allonger à cinq ans alors qu’il est de trois ans actuellement.

Les négociations doivent reprendre vendredi en présence d’un conciliateur du ministère du Travail du Québec. Les négociations se poursuivent également pour les 250 membres du personnel de bureau de Rolls Royce, représentés par la section locale 2468 du Syndicat des machinistes (FTQ).