Manifestation des travailleurs et travailleuses d’Air Canada

Montréal, le mercredi 18 mars 2009 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), ainsi que l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (AIMTA), dénoncent la volonté de la société de portefeuille ACE Aviation de se dissoudre pour ainsi s’approprier et distribuer aux actionnaires des dizaines de millions de dollars qui appartiennent aux travailleurs.

La société de portefeuille ACE Aviation a été créée après qu’Air Canada se soit libérée de la Loi sur les arrangements avec les créanciers avec, entre autres, une dette de 800 millions de dollars dans le fonds de retraite des employés.

« Au moment de la restructuration, les milliers de travailleurs et de travailleuses ont accepté de réaménager leurs conventions collectives et fait le sacrifice pour plus de 2 milliards 200 millions de dollars dans leurs salaires et conditions de travail afin de sauver l’entreprise. Les dirigeants ont alors profité de la relance pour se payer des bonis et distribuer des ristournes aux actionnaires de plus de 2 milliards de dollars, cela suffit! », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

« Le déficit du fonds de retraite s’élève maintenant à plus de 3 milliards 200 millions de dollars. Cet argent appartient aux travailleurs et aux travailleuses et non aux actionnaires. L’AIMTA va étudier toutes les mesures légales pour empêcher ACE de dilapider ses fonds sans remplir ses devoirs face au fonds de retraite des employés d’Air Canada », a ajouté Gilles Brosseau, coordonnateur québécois de l’AIMTA.

Les quelque 3 500 travailleurs au sol, de maintenance et d’entretien des appareils de la région de Montréal et des retraités en ont assez. Les travailleurs et les travailleuses vont manifester cet après-midi à l’aéroport Montréal-Trudeau, de 15 h à 17 h, afin de faire connaître aux voyageurs les enjeux de ce débat et leur inquiétude face à la décision d’Air Canada et rappeler aux actionnaires leurs responsabilités envers les membres qui ont permis à Air Canada de survivre.

L’AIMTA figure parmi les plus importants syndicats des ouvriers en Amérique du Nord et représente plus de 700 000 membres, actifs et retraités.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de un demi-million de membres.