Manifestation ce soir à la Place des Arts : La FTQ lance un appel à Lucien Bouchard

Montréal, 20 octobre 2000 - « Le premier ministre, M. Lucien Bouchard, doit obliger la direction de la Place des Arts, une société d’État, à respecter les lois du pays, c’est-à-dire les lois québécoises du travail qu’elles a violées impunément à plusieurs reprises. Les négociations doivent reprendre au plus tôt en vue d’un règlement équitable », a déclaré ce soir M. Henri Massé, président de la FTQ.

M. Massé prenait la parole lors de la manifestation organisée par la FTQ en guise d’appui aux 150 techniciens de scène de la Place des Arts, en grève depuis maintenant 16 mois. Les techniciens ont présenté à cette occasion un impressionnant spectacle « Son et Lumière ».

« Nous allons intensifier la bataille afin que les techniciens retrouvent leur emploi et signent, dans la dignité, un nouveau contrat de travail, a dit M. Massé. Cette bataille est cruciale pour l’ensemble du mouvement syndical dans une société démocratique. En congédiant sauvagement ses techniciens le 11 novembre dernier, l’employeur s’est carrément mis hors-la-loi comme l’a reconnu le juge Claude Saint-Arnaud, du Tribunal du travail. Le syndicat a déposé des plaintes pour congédiement illégal, mais l’audition de ces plaintes ne se terminera pas avant janvier prochain au plus tôt. La direction de la Place des Arts se livre à une véritable guérilla judiciaire, aux frais des contribuables. »

Les techniciens de scène sont en grève depuis le 22 juin 1999. Ils sont membres de la section locale 56 de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (AIEST-FTQ). Leur syndicat est présent à la Place des Arts depuis près de 35 ans, ayant été accrédité le 2 février 1966.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.