Lock-out chez matelas Simmons à Kirkland - 1261 membres de la FTQ en grève ou en lock-out au Québec

Montréal, 12 décembre 2000 - Les 120 salariés du fabricant de meubles et de matelas Simmons à Kirkland, en banlieue ouest de Montréal, viennent d’être mis en lock-out par leur employeur. Ils ont aussitôt installé une ligne de piquetage devant l’usine située au 17 400 de la Route transcanadienne. Ces salariés sont membres du Syndicat des travailleurs de l’industrie du bois. Le principal point en litige concerne les horaires de travail et le respect de l’ancienneté.

Au total, 1 261 membres de la FTQ sont actuellement en grève ou en lock-out au Québec dans une douzaine d’entreprises, indique M. René Roy, secrétaire général de la centrale.

Les grèves impliquant le plus grand nombre de salariés sont les suivantes : celle des 331 chargés de cours de l’Université du Québec à Trois-Rivières, membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), en cours depuis le 8 novembre; celle des 225 cols bleus de la ville de Sainte-Foy, également affiliés au SCFP, déclenchée le 13 octobre, et la grève des 132 techniciens de scène de la Place des Arts, membres de l’Alliance des employés de scène et de théâtre, qui perdure depuis le 22 juin 1999.

Des conflits de travail sont aussi en cours au Centre Montserrat à Québec, un établissement d’hébergement privé pour personnes âgées; au marché Provigo Mayrand à Sainte-Foy; à la Caisse populaire de La Tuque; à l’usine de produits galvanisés Quali-T-Galv à LaSalle; à l’usine de panneaux de gypse Westroc à Ville Sainte-Catherine; chez le personnel technique et de bureau de Goodyear à Salaberry-de-Valleyfield; au marché d’alimentation Super C à Aylmer et aux Aciers Lalime à Saint-Hyacinthe.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.