L’histoire maintenue vivante nourrit l’action présente

Article paru dans l’édition mars-avril 2013 du Monde ouvrier

L’action syndicale que vivent chaque jour des milliers de militants et militantes s’inscrit dans une démarche qui a plus de 185 ans. Les revendications qu’ils formulent, la résistance qu’ils opposent à l’arbitraire patronal et aux injustices sont autant de contributions à la tâche historique qu’a assumée le mouvement syndical depuis sa naissance. Tous ces gestes en écrivent l’histoire.

Se définissant d’abord par l’action, les syndicalistes négligent malheureusement trop souvent de protéger la mémoire de leurs actes. Pourtant, une histoire collective maintenue vivante et accessible peut nourrir et inspirer profondément l’action présente. C’est en tout cas la conviction d’un groupe de retraités de syndicats affiliés à la FTQ qui travaillent à la mise sur pied d’un centre d’histoire et d’archives du travail.

Réunis au sein du Regroupement des syndicalistes à la retraite (RSR) et appuyés par la Fédération des syndicalistes à la retraite et le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, ils ont créé un organisme à but non lucratif chargé de faire la promotion du centre auprès des syndicats affiliés. Le projet a d’ailleurs été présenté récemment aux membres du Bureau de la FTQ et un plan détaillé sera sous peu préparé avec l’aide du Fonds de solidarité FTQ.

Un tel centre pourrait obtenir un agrément de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ). Il serait éventuellement ouvert à tout le mouvement syndical et aux organismes qui viennent en aide aux salariés (immigrants, accidentés du travail, travailleurs et travailleuses précaires, aides domestiques, etc.). Cependant, il ciblerait d’abord les syndicats affiliés à la FTQ, dont l’histoire, la diversité des structures et les multiples transformations subies à la suite de fusions rendent la sauvegarde et le traitement des archives urgents.

Avant que le centre d’histoire et d’archives du travail ne soit en activité, les membres du comité invitent tous les syndicats à sauvegarder leurs archives. Dans quelques mois, ils espèrent pouvoir offrir un service de traitement et de conservation des archives du monde du travail.

Pour en savoir plus, communiquez avec le comité à l’adresse : chat-2012synd@gmail.com« >chat-2012synd@gmail.com.