« Les syndicats devraient utiliser davantage l'OIT » – Monique Cloutier, BIT

Accueil

Monique Cloutier, BIT

Monique Cloutier, BIT

« Vous serez sans doute surpris d’apprendre que le Canada n’a ratifié que 30 des 184 conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT), a déclaré Monique Cloutier, représentante du Bureau international du travail (BIT), le secrétariat de l’OIT. Qui plus est, seulement 5 des 8 conventions fondamentales ont été ratifiées par le Canada. »

Une des conventions non ratifiée est celle sur le droit d’organisation et de négociation collective. « Concrètement, a-t-elle poursuivi, cela veut dire que les syndicats ne peuvent porter plainte lorsqu’ils sont victimes de lois spéciales ou de décrets injustes. »

Monique Cloutier a aussi invité les syndicats à déposer des plaintes au BIT. « Vous avez matière à plainte dans le dossier de l’équité salariale si je me fie aux débats que j’ai entendus plus tôt cette semaine. La convention sur l’égalité de rémunération, adoptée par le BIT en 1951, a été ratifiée par le Canada en 1972. » Cette ancienne militante et conseillère syndicale du Syndicat canadien de la fonction publique a exhorté la FTQ et ses syndicats affiliés à multiplier les pressions sur les gouvernements afin que soient ratifiées les conventions du BIT.

Elle a félicité la FTQ pour son important travail de solidarité internationale et souhaité qu’il se poursuive et s’amplifie. « J’espère, a-t-elle conclu, que vous travaillerez plus étroitement avec le BIT afin que les projets qui voient le jour sur le terrain soient davantage coordonnés. »