Les partis politiques appelés à se prononcer sur la plateforme adoptée par le Conseil général de la FTQ

En attendant les élections du 7 avril

Montréal, le 5 mars 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), par la voie de son instance décisionnelle entre les congrès, le Conseil général, vient d’adopter sa plateforme électorale en prévision des élections du 7 avril prochain.

Ainsi, les militants et les militantes des syndicats affiliés à la FTQ sont invités à s’approprier cette plateforme afin de questionner à la première occasion les partis politiques ainsi que leurs candidats et candidates afin qu’ils se prononcent et prennent des engagements clairs sur son contenu. L’ensemble des membres sont fortement invités à exercer leur droit de vote et à faire le choix du candidat ou de la candidate dont le parti est le plus apte à satisfaire la plateforme de la FTQ.

Télécharger la plateforme électorale.

La plateforme électorale de la FTQ est composée de cinq thèmes, chacun comptant des revendications précises :

  • le développement social (systèmes de santé et d’éducation, régimes de retraite, caisse autonome d’assurance-emploi);
  • le développement économique (politique industrielle, politique d’exploitation des ressources naturelles et énergétiques, plan d’électrification des transports en commun, modifications législatives dans le secteur de la forêt);
  • l’amélioration des conditions de travail (respect des droits de négociation, de syndicalisation et de grève, rémunération compétitive dans le secteur public, interdiction des clauses de disparité de traitement (clauses orphelin), conciliation travail-famille, santé et sécurité du travail);
  • le développement culturel et identité nationale (Charte de la langue française et francisation des lieux de travail, déploiement d’activités et de lieux culturels, réévaluation de la place du Québec au sein de la fédération canadienne);
  • les moyens de l’action gouvernementale (fiscalité, offre de services publics de qualité, pressions auprès du fédéral pour, entre autres, le soutien des fonds de travailleurs).

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.