Les jeunes s’imposent lors des élections provinciales

MONTRÉAL, le 28 mars 2014. – C’est aujourd’hui que s’ouvrent les premiers bureaux de vote dans les établissements d’enseignement postsecondaire et les jeunes mobilisent leurs troupes afin d’inciter l’ensemble de la jeunesse du Québec à se rendre aux urnes.

En effet, les 28 mars, 1, 2 et 3 avril prochain, les étudiants auront l’opportunité de voter pour leur circonscription d’origine, et ce, peu importe l’endroit où se situe leur campus respectif. La dernière modification de la Loi électorale, qui permet le vote hors circonscription sur les campus, est une chance unique pour les étudiants d’exercer leur droit démocratique. « Cette nouvelle mesure est l’occasion pour les étudiants de montrer qu’ils ne peuvent être écartés du débat public », soutiennent les porte-paroles des organismes jeunes.

Pour ces derniers, comptant le comité des jeunes de la FTQ, Force Jeunesse, le comité national des jeunes de la CSN, l’Institut du Nouveau Monde (INM), de la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec (TCFJRQ), de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), la participation électorale est le moyen privilégié de se faire entendre. « Plus les jeunes s’imposeront lors des élections, plus les politiciens devront s’occuper des enjeux qui les touchent », affirment-ils.

Ainsi, les groupes souhaitent que les enjeux qui touchent la jeunesse soient bien présents dans la sphère publique.

Le taux de participation des jeunes est passé de 36 % en 2008 à 62 % en 2012. L’ensemble des organismes entend bien transformer cette grande avancée en une tendance pour l’avenir.

Liste des porte-paroles :
Maxime Sabourin, président, Comité des jeunes de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (CJ-FTQ)
Anick Ferland, Comité national des jeunes de la Confédération des syndicats nationaux (CNJ-CSN)
Éliane Laberge, présidente, Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)
Tierry Morel-Laforce, vice-président exécutif, Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)
Éloi Beaumier-Lafontaine, président, Force Jeunesse (FJ)
Geneviève Baril, directrice, développement des compétences et de la mobilitation citoyennes, Institut du Nouveau Monde (INM)
Élise-Ariane Cabriol, présidente, Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec (TCFJRQ)