Les ex-employés d'InterCanadien ont rencontré le président d'Air Canada, M. Robert Milton, ce midi à Montréal

Montréal, 26 janvier 2000 – Un groupe d’ex-employés d’InterCanadien, membres de la FTQ, a « rendu visite » ce midi à M. Robert Milton, président d’Air Canada, à l’occasion du dîner-causerie où il était le conférencier invité devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, à l’hôtel Reine-Élizabeth à Montréal.

Les ex-employés ont pénétré dans le Grand Salon de l’hôtel où se tenait le dîner-causerie, déployant une large banderole sur laquelle on pouvait lire : M. Milton, pourquoi refusez-vous de rencontrer les ex-employés d’InterCanadien? M. Gilles Charland, vice-président de la FTQ et porte-parole des ex-employés, a interpellé publiquement M. Milton pour qu’il daigne enfin rencontrer les syndiqués, qui sont les laissés-pour-compte de la restructuration du transport aérien au Canada.

M. Milton a dû interrompre son dîner pour rencontrer les représentants syndicaux durant une vingtaine de minutes. Ceux-ci lui ont demandé qu’Air Canada, qui a pris le contrôle de Canadien, mette tout en œuvre pour embaucher les ex-employés d’InterCanadien. M. Milton s’est engagé à donner suite à cette rencontre.

Depuis l’arrêt brutal des activités d’InterCanadien le 27 novembre, les syndiqués ainsi que le président de la FTQ, M. Henri Massé, avaient essayé en vain, à maintes reprises, de rencontrer M. Milton.

Près de 700 ex-employés d’InterCanadien au Québec sont membres de trois syndicats de la FTQ : les Machinistes (mécaniciens et autres employés au sol), le SCFP (agents de bord) et les Teamsters (pilotes).

Par ailleurs, le Fonds de solidarité de la FTQ travaille à la réalisation de deux projets : le rachat des actifs de la base d’entretien d’InterCanadien à Dorval et le démarrage éventuel, avec des partenaires, d’un nouveau transporteur régional.