Les 45 000 postiers et facteurs du Canada – dont 10 500 membres de la FTQ au Québec – votent à 92 % en faveur de la grève – Le syndicat préfère un règlement négocié

Montréal, le 19 juin 2003 – Les quelque 45 000 postiers et facteurs du Canada, dont 10 500 au Québec qui sont membres de la FTQ, ont voté à 92 % en faveur du déclenchement de la grève au besoin, annonce M. Pierre Bernier, vice-président de la FTQ et directeur national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des Postes (STTP-FTQ). « Il s’agit du vote de grève le plus massif dans l’histoire de notre syndicat et la participation des membres a été élevée. Mais nous préférons en arriver à un règlement négocié sans avoir à débrayer », ajoute M. Bernier.

« Le syndicat prépare actuellement une proposition globale de règlement qu’il soumettra à la direction de Postes Canada. Nous ne remettrons pas à l’employeur le préavis de grève de 72 heures avant d’avoir conclu que les parties sont dans une impasse », indique M. Bernier. Les principaux enjeux sont la charge de travail et les accidents du travail, la participation du syndicat à la gestion du régime de retraite, la sous-traitance et les salaires.

Le contrat de travail des postiers et des facteurs est échu depuis le 31 janvier dernier. Les négociations sont en cours depuis décembre 2002 et n’ont pas donné à ce jour de résultats satisfaisants. Le syndicat a donc demandé à ses membres de lui donner un mandat de grève qui sera exercé au moment jugé opportun.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.