L’économie au service des pétrodollars!

Texte paru en mars 2013 dans la brochure Les conservateurs aux pouvoir – Coupure idéologique, pour les droits de la coalition Pas de démocratie sans voix.

Le gouvernement conservateur a fait plus que tous les gouvernements précédents pour ruiner tous les acquis en matière de protection de l’environnement ! Champion de la dérèglementation, des coupes et de la désinformation, ce gouvernement a profité du dépôt du budget pour sabrer de manière drastique les politiques gouvernementales.

En favorisant l’exploitation des sables bitumineux en toute quiétude, le gouvernement a :

  • Torpillé les dernières négociations du protocole de Kyoto sur les changements climatiques ;
  • Coupé le financement des programmes d’efficacité énergétique ;
  • Augmenté les subventions à l’industrie des combustibles fossiles (1,5 milliard) ;
  • Diminué les fonds alloués à la recherche sur les impacts des changements climatiques ainsi que les recherches scientifiques sur l’atmosphère, et ce particulièrement dans l’arctique canadien ;
  • Sabré les budgets d’Environnement Canada de plusieurs millions de dollars.

Ses projets de loi mammouths, C-38 et C-45, ont permis :

  • De modifier la Loi fédérale sur l’évaluation environnementale et la Loi sur les pêches ;
  • D’affaiblir la Loi sur les espèces en péril ;
  • De couper les budgets de l’Agence de surveillance et de contrôle de l’ozone atmosphérique ;
  • De stopper toute surveillance de la pollution atmosphérique industrielle (surveillance des cheminées) ;
  • D’abolir la commission de révision sur les matières toxiques ;
  • De réduire drastiquement les budgets de Parcs Canada, qui gère plusieurs parcs nationaux à travers le pays.

Pour bien s’assurer que les voix dissidentes sont étouffées, le gouvernement conservateur a réduit à néant
le financement des organismes suivants :

  • le Réseau canadien de l’environnement ;
  • le Réseau canadien des femmes en santé environnementale ;
  • le Réseau environnemental des Premières Nations.
  • En contrepartie, Revenu Canada bénéficie d’une enveloppe de huit millions de dollars, pour surveiller les organisations non gouvernementales.

Télécharger la brochure de la coalition Pas de démocratie sans voix.
Consulter la page de la coalition Pas de démocratie sans voix.