Le rapport du secrétaire général

René Roy, secrétaire général de la FTQ

René Roy, secrétaire général de la FTQ

Faire le bilan de trois années d’activités pour le Rapport du secrétaire général au Congrès, c’est prendre le recul nécessaire pour faire un constat étonnant : la somme colossale de travail abattu par la FTQ et son équipe, par l’ensemble des grands syndicats affiliés, par les syndicats locaux et les Conseils régionaux. Contre vents et marées, malgré nos chicanes de famille occasionnelles, malgré les difficultés économiques des trois dernières années et celles de l’automne qui s’achève, la FTQ a réussi à maintenir le cap.

Ce qui caractérise les trois dernières années, c’est notre extraordinaire capacité à nous adapter aux changements mais surtout à influencer ces changements. Bien sûr, nous avons continué à donner à nos affiliés les services que nous offrions traditionnellement. La FTQ a aussi poursuivi sa politique de présence en participant à toutes les consultations pour tenter d’influencer les décisions gouvernementales. Et nous avons souventes fois réussi. Mais les transformations qui marquent de plus en plus le monde, avec les conséquences que nous savons sur la société et nos milieux de travail, nous poussent à réfléchir sur de nouvelles façons de faire.

Le présent rapport est une illustration concrète de ce que nous avons accompli collectivement pour que nos lois soient mieux adaptées aux nouvelles réalités du monde du travail, particulièrement la réforme du Code du travail à laquelle la FTQ a largement contribué. Il fait aussi état des efforts particuliers que nous avons déployés ensemble pour syndiquer ceux et celles qui ne l’étaient pas. Le rapport retrace notre cheminement rapide dans le complexe dossier de la mondialisation et comment notre implication s’est concrétisée, surtout dans l’organisation de la Marche mondiale des femmes et celle du Sommet des peuples des Amériques auxquels nous avons participé massivement.

Nous avons aussi tenu deux importants colloques : sur les jeunes et le syndicalisme, et sur les caisses de retraite. Nous savons mieux maintenant comment répondre à ces nouvelles préoccupations et comment faire face plus efficacement aux nouveaux enjeux qui en découlent.

ÉTATS FINANCIERS
Par ailleurs, comme au dernier congrès, nous vous présentons les États financiers dans un document séparé, en annexe au présent rapport. Je vous rappelle aussi que l’adoption du présent rapport ne fait plus l’objet d’une étude préalable par le Comité du Rapport du secrétaire général, les statuts de la FTQ ayant été modifiés au dernier congrès. Je vous invite donc à prendre connaissance de ce bilan qui, sans être exhaustif, nous brosse un portrait réaliste de la somme de travail accompli.

Le secrétaire général, René Roy

[ Télécharger le rapport complet via la section documentation ]