Le Québec perd un grand médiateur et un homme juste

Montréal, mardi 17 mai 2005 – « Même si nous n’avons pas toujours partagé les conclusions de ses jugements ou de ses rapports de médiation, nous reconnaissions en lui un grand médiateur et un homme épris de justice. Il prenait le temps d’analyser à la loupe tous les tenants et aboutissants des dossiers qui lui étaient confiés avant de se prononcer », a indiqué le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Henri Massé, à l’annonce du décès du juge Alan B. Gold.

Rappelons que le juge Gold avait agi à titre d’arbitre et de médiateur dans de nombreux dossiers de relations de travail, notamment dans le débardage, aux postes, dans le transport ferroviaire, dans le dossier du lock-out du transporteur aérien Nationair et, plus récemment, dans le long conflit chez Vidéotron.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.