Le président de la FTQ, Henri Massé a participé au début du mois à l’assemblée de fondation du syndicat des employés du CSS LaSalle Vieux-Lachine dans l’ouest de Montréal.

Le président de la FTQ à l’assemblée fondatrice du syndicat des employés du CSSS LaSalle Vieux-Lachine

Photo du président de la FTQ et de travailleurs du CSSS

Christiane Laberge, présidente du syndicat et Henri Massé, président de la FTQ

Le président de la FTQ, Henri Massé a participé au début du mois à l’assemblée de fondation du syndicat des employés du CSS LaSalle Vieux-Lachine dans l’ouest de Montréal.

Il s’agissait de la première assemblée générale depuis le vote d’accréditation en novembre dernier. Dans son discours, le président de la FTQ a dénoncé l’adoption de la loi 142 par le gouvernement libéral, loi qui a mis fin aux négociations en imposant entre autre un gel des salaires sur 2 ans ainsi que les conditions de travail.

Le président de la FTQ, Henri Massé a participé au début du mois à l’assemblée de fondation du syndicat des employés du CSS LaSalle Vieux-Lachine dans l’ouest de Montréal.

Il s’agissait de la première assemblée générale depuis le vote d’accréditation en novembre dernier. Dans son discours, le président de la FTQ a dénoncé l’adoption de la loi 142 par le gouvernement libéral, loi qui a mis fin aux négociations en imposant entre autre un gel des salaires sur 2 ans ainsi que les conditions de travail.

Mentionnons que les travailleurs du CSSS LaSalle Vieux-Lachine poursuivent leur combat afin de préserver la qualité des services à la population. C’est que le gouvernement veut transformer l’hôpital Lachine en centre de traitement pour cas légers, éliminant ainsi le département des soins intensifs