« Le Code du travail doit être adapté au phénomène croissant du travail à distance » - Michel Arsenault, président de la FTQ

Proposition des jeunes libéraux de moderniser les dispositions anti-briseurs de grève

Montréal, samedi 14 août 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) accueille favorablement la proposition des jeunes libéraux de moderniser les dispositions anti-briseurs de grève du Code du travail afin de les rendre compatibles avec les avancées technologiques permettant, notamment, une augmentation du télétravail.

Rappelant que ce sont les salariés en lock-out du Journal de Québec, membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), qui avaient entrepris la bataille juridique pour que la notion de briseur de grève ne se limite pas aux personnes présentes physiquement dans un établissement ou un lieu de travail, le président de la FTQ, Michel Arsenault, estime que le Code du travail doit être adapté au phénomène croissant du travail à distance dont les zones grises permettent aujourd’hui l’emploi de briseurs de grève qui n’en portent pas le nom.

« On est en train de modifier le Code de la sécurité routière pour l’adapter aux véhicules électriques urbains, on adopte des lois ou des règlements pour contrer les poursuites abusives ou encore pour resserrer certaines mesures environnementales sur les zones riveraines ou les milieux humides, pourquoi on ne le ferait pas pour empêcher un individu de voler le travail d’un autre, comme le veut l’esprit de la loi ? », a questionné pour sa part Dominique Lemieux, président du comité des jeunes de la FTQ.

« Les relations de travail se sont grandement civilisées depuis l’adoption des dispositions anti-briseurs de grève au Québec, ne laissons pas des entourloupettes juridico-technologiques venir gâcher cette avancée. Nous pressons le gouvernement Charest de donner suite à cette proposition des jeunes libéraux », a conclu Michel Arsenault.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

-30-