La nouvelle tour FTQ en construction

La construction de la nouvelle tour de la FTQ à Montréal a débuté durant la deuxième semaine de mai. Le 9 mai, le président et le secrétaire général de la FTQ, Henri Massé et René Roy, ont procédé à la levée de la première pelletée de terre en compagnie du maire de Montréal, Pierre Bourque.

La tour de quinze étages sera construite juste à l’est du Complexe FTQ actuel, en bordure de l’autoroute métropolitaine. Le coût du projet est estimé à 32 millions de dollars.

« La FTQ et ses syndicats sont en pleine expansion et nous avons grand besoin d’espace additionnel », a dit Henri Massé. L’édifice abritera les bureaux de la centrale et de plusieurs de ses syndicats affiliés : le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat des Métallos, le Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP), le Conseil conjoint de la construction et plusieurs de ses syndicats (FIPOE, AMI, UOML, ACMT), les Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA), le Syndicat des travailleurs et travailleuses des Postes (STTP), le Syndicat des pompiers et pompières du Québec (SPQ) et le Syndicat des spécialistes d’Hydro-Québec.

Comme l’a mentionné René Roy, il s’agira de la plus importante concentration de syndicats dans un immeuble au Canada. Au total, plus de 350 personnes travailleront dans la nouvelle tour de la FTQ. Les bureaux occupés par la centrale et ses syndicats, dans le Complexe FTQ actuel depuis 1993, le seront éventuellement par le Fonds de solidarité FTQ, dont la croissance se poursuit à un rythme accéléré.

Un lien piétonnier souterrain reliera les deux immeubles pour faciliter l’accès au stationnement et au métro Crémazie qui est adjacent.